02/05/07 Décès de Soeur Jaqueline Chaillou de Bebek

Soeur Jaqueline de Bebek est décèdée le 2 mai 2007
Elle avait fêté ses quarantaine d’années de consécration auprès des filles de Bebek, c’était il y a un an. Récemment avait voulu retourner voir la Turquie pour la dernière fois, c’était sa volonté. Pratiquement toute sa vie elle l’a passé là bas. Touché par la maladie depuis plus de deux ans, elle s’est battu pour faire face au cancer, s’était déjà bien affaiblie depuis pour supporter le traitement. Près d’une trentaine de filles se sont réunis l’année dernière pour la remercier de ces années passées avec elle. Je l’ai rencontré un jour avant le décès à mon Père, fin août 2006, et ma dit qu’elle prirea pour lui, comme si elle l’avait senti … Depuis je n’ai réussi la joindre… Sans doute à cause de sa maladie… Je n’oublierai pas ses dernières paroles avant de se quitter : "vous les filles de Bebek, vous êtes comme mes propres filles"…
Toute mes condoléances aux "filles de Bebek"…
NB: Rdv vendredi 4 mai à15h30 au 140 Rue du Bac 75340 cedex 07.
 
Traduction en Turque:
S. Jacqueline, geçen sene fedakarliginin 40 inci yilini Bebek kizlari berabliginde kutladi . Geçenlerde Turkiye’ye gitmeyi istemisti son bir sefer, onun istegiydi. Yaklasik tüm hayatini Bebek cocuklarina adadi. Iki seneden fazla kanser hastaligiyla mucadelesi onu iyice zayiflatmisti bile. 30 kisiden fazla Bebek kizlari geçen sene onu ziyarete gitti, 40 senelik mücadelesini kutlayip onu tesekkür ettiler. Onu babamin ölümünden bir gün önce ziyaretine gitmistim, agustos ayinin sonundaydi, ve bana babam için dua edecegini söyledi, sanki bir seyler hissetmisti… O günden beri onunla konusamadim, hastaligindan dolayi olacak… O son sözlerini hiç unutamam: "siz Bebek kizlari, hepiniz benim gerçek kizlarim gibisiniz" dedi…
Basiniz sag olsun "Bebek kizlar"i …
 
réaction:
 
Chère Sœur Jacqueline,

Nous sommes toutes tristes que vous nous ayez quitté,
Mais heureuses sommes nous de vous avoir revu récemment
Comme si nous nous disions adieu à jamais, qui aurait cru ?
Après tant de bonnes moments passées avec vous à Bebek,
Comment pourrions nous vous oublier ?
Nous vous rendons par là un dernier hommage
Nous vous remercions de nous avoir soutenu
Pour nous avoir consacrer votre vie corps et âme,
Pour nous avoir élevé, fait grandi, éduqué et entretenu,
Pour tout simplement avoir été là pour nous,
Au côté de S. J. Gabrielle, Père André et autres sœurs,
Vous avez su nous donner toute votre attention et votre amour,
Qu’on a eu besoin pour bien grandir dans notre foi.
Avec tous nos autres proches défunts,
Que Dieu vous garde près de lui pour veiller sur nous,
Amen.

"Les filles de Bebek"

 
NB: à lire les commentaires notamment par Antonie… (qui sont présent aussi sur le forum de www.aacf.asso.fr)
Publicités
Cet article a été publié dans BULLETIN D'INFORMATION. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 02/05/07 Décès de Soeur Jaqueline Chaillou de Bebek

  1. Céline dit :

    Bonjour,Je ne peux vous décrire le chagrin profond que j´ai ressenti en apprenant la triste nouvelle du décès de Soeur Jacqueline. Que nous sommes ingrats, nous autres ! Nous avons oublié bien vite tous ceux qui se sont acharnés à nous aider en Turquie et particulièrement à Istanbul. Soeur Jacqueline n´est plus … mais son souvenir restera à jamais gravé dans ma mémoire. Et elle n´est pas la seule dans l´armée des oubliés. Soeur Jeanne-Gabrielle lutte aussi avec la maladie et l´alzheimer dans une maison de retraite à Paris, Soeur Marthe Buet, également malade, réside toujours à la rue du Bac où aura lieu, demain à 15h30, la cérémonie funèbre. Ces soeurs, avec tant d´autres, faisaient partie de la Congrégation des Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul. Et il y avait aussi les Pères … Le plus célèbre d´entre eux, le capucin de Saint Louis, Frère Aloïs, qui vient tous les deux ans en France, a formé nos prêtres … Mais nous avons oublié ces gens de l´ombre qui ont fait de la Turquie, leur terre de mission adorée. Je me souviens des jours où j´allais, avec des amis, aux séances de catéchisme à Saint Louis. Je n´ai jamais oublié l´attachement de Frère Alois à la Turquie, depuis près de 60 ans. Il disait, lorsqu´on a invité ou plutot contraints les Capucins à quitter Saint Louis qui allait être transformé en dépendance du lycée français Pierre Loti, qu´il ne quitterait jamais la Turquie. Les plus anciens, nos parents se souviennent des visites de Soeur Jean-Gabrielle et de Frère Aloÿs dans nos villages reculés des montagnes de la Haute Mésopotamie (les deux ont visité Ischy et Bazyan) … Les photos montrent une toute jeune soeur montée sur un cheval avec un paysage montagnard radieux …Je n´ai pas, non plus, oublié, les soirs de Noel passés à l´orphelinat de Bebek. Nos jeunes filles, resplendissantes, mettaient en scène la naissance de Jésus. En montant la pente enneigée de Bebek, sur les hauteurs du Bosphore, on sentait la douceur nous envahir. Je n´oublierai pas la générosité que ces soeurs ont manifesté à l´égard de nos soeurs, des filles de notre communauté, pour lesquelles tout a été mis en oeuvre pour qu´elles reçoivent une très bonne formation … C´est avec les bonnes soeurs qu´elles ont fait l´apprentissage de la vie. Aujourd´hui, Bebek est promis à un bel avenir. Ces immeubles en bois, données à la congrégation religieuse par le sultan ottoman, vont être transformés en Hotel. L´un des derniers bastions culturels, cultuels et historiques de la présence française en Turquie va devenir un hôtel qui va recevoir les richissimes clients étrangers et locaux …Oubliés l´orphelinat et les bonnes soeurs. La France, depuis les capitulations, avait fait de la protection des Chrétiens de l´Empire ottoman, un cheval de bataille. Aujourd´hui, le gouvernement turc a exproprié sans ménagement les religieuses en précisant que les actes de propriété délivrés par les Ottomans n´avaient pas cours légal. Soeur Jacqueline, du paradis où tu te trouves maintenant, récompense d´une vie consacrée à l´amour des autres et à l´abandon de soi pour l´amour de Dieu, j´aimerais te dire MERCI au nom de toutes ces jeunes filles que tu n´as cessé d´aimer jusqu´à tes derniers instants. Reposes en paix !Et je veux lancer un appel aux anciennes de Bebek : Soeur Marthe et Soeur Jeanne-Gabrielle, qui sont encore en vie, ont besoin de votre présence. Rendez-leur visite ! Vous pouvez, au moins, les remercier par votre présence, votre reconnaissance. Il y a un mois, j´ai eu le plaisir d´accompagner ma soeur chez Soeur Jeanne Gabrielle qui n´arrive plus à se déplacer … Ses yeux se sont emplis de larmes à la vue d´une ancienne de Bebek. Elle ne la reconnaissait peut-être pas … Mais je ne peux vous décrire la joie qu´elle avait de recevoir cette visite inattendue. Les murs de sa chambre étaient tapissés de photos de Bebek, des filles de Bebek. Et, pour vous dire à quel point ces femmes, qui ont consacré leur vie aux autres, sont généreuses, sachez que la première chose qu´elle a essayé de faire a été de chercher à "donner" … Nous ne pouvons les priver, maintenant que nous ne sommes pas dans le besoin, de cet amour dont elles ont tant besoin et qu´elles méritent profondément !J´espère de tout coeur que les filles de Bebek seront très nombreuses demain aux funérailles de Soeur Jacqueline …Antoine

  2. Céline dit :

    bonjour,j´ai appris la mauvaise nouvelle hier, je suis vraiment tres triste.je ne l´ai pas vue depuis la derniere fois ou nous etions réunis, j´ai été lui rendre visite a rue du bac, mais malheureusement elle etait a l´hopital.comme dit fille de bebek, elle n a pas pu réaliser sa derniere volonté.je demande aux filles de bebek de venir a la priere qu´il y aura aujourd´hui pour elle a rue du bac a 15h30.soyons tres nombreuse pour le derniere voyage de SR JACQUELINE.C´est peut etre trop tard mais je remercie SR JAQUELINE pour tout ce que elle a fait pour nous.EN SOUVENIR DES BON MOMENTS QU ON A PASSE A BEBEKMERCI MA SOEUR

  3. Céline dit :

    Paix à Son âme…

  4. Céline dit :

    Salut ANTOINE,
    Je te remercie d\’apporter des Précisions dont certains détails m\’ont échappé sous ma grande peine, ressentie plus que je n’ai pu venir assister aux funérailles, d’autant que ce soit une date anniversaire pour une des filles de Bebek …
    Je suis aujourd\’hui encore plus triste à l\’idée selon des bruits qui court le peu de personnes qui se sont déplacés pour la remercier, sans doute à cause de leur travail … (Environ 9, si je me trompe corrigez moi) …
     
    Nous les filles de Bebek avons même connu Père Aloys. Car nous nous rendions souvent à Saint Louis pour des moments de reflexions. Je me souviens, hier comme été, il était toujours en sandalles. Je me souviens aussi après ces bons moments de réflexions passées, de déguster les tartines délicieuses aux beurres, à mes yeux c\’était encore plus bon que des friandises pour certaines. Il nous avait même fait visité à nous groupe de filles de Bebek, les chambres des garçons, pendant Noël, pour nous montrer les fabrications de crèche et autre de chacun. Il avait aussi une collection de pierres et roches, j\’adorais les observer… Bref que des bonnes souvenir… (J’aimerai bien savoir ce qui est devenu?)
     
    Je devais être plus petite pour ne pas avoir de souvenir de Soeur Marthe Buet. Mais en tout cas Soeur Jeanne Gabrielle et Soeur Jaqueline je les ai connue pendant presque 10 ans…
     
    Et Père André a près de 94 ans aujourd\’hui, qui je suppose ceux qui l\’ont connu et ont allé à l\’enterrement de Soeur Jacqueline, ont du le croiser. Il a du mal à se tenir debout également et est aussi atteint de cancer selon lui (il le sais car il a fait la médecine).
    Lors de ma visite au mois d\’août passé, qui d\’ailleurs lui a fait énormément plaisir, il m\’a sifflé à l\’oreille qu\’à son âge il ne se laissera pas se soigner, pour tout vous dire ses jours sont aussi comptés …
    Soeur Jeanne Gabrielle a toujours adoré nos villages, surtout le pain "davka" que les villageoises fabriquait (et qui certaines le font toujours) avec leurs grands coeur.
    Soeur Jeanne Gabrielle en quelques mots, comme l\’a dit Antoine c’est, "donner sans rien attendre en retour"…
    Ne les oubliez pas tous ces gens qui vous ont aidés et/ou ont aidés les vôtres ! Ayez du moins une pensée pour eux dans votre cœur et dans vos prières !
     
    Voici une poésie de "fille de Bebek"pour S. J. Gabrielle :
     
    CHÈRE SOEUR JEAN-GABRIELLE,
    Nous vous aimons tant,
    Que vous ne pouvez l’imaginer.
    Vous êtes en quelque sorte, notre idole.
    Votre visage est synonyme de pureté
    Où on ne peut lire que de messages d’espoir et de paix
    C’est ce que vous nous avez enseigné tant d’années.
    Nous vous admirons, car tout ces années là passés avec vous,
    Vous avez su nous faire plaisir à nous
    Les enfants que nous étions
    Et que dans l’âme le sommes restés.
    De votre créativité débordante
    Vous avez crée des oeuvres formidables
    Qui ont servi aux plus démunis
    A fin de leur apporter un peu le sourire.
    Des enfants, des mamans, jusqu’aux personnes âgées,
    Vous leur avez apporté votre soutien tous ces années:
    La joie, la paix et le réconfort
    Et tout ça sans rien attendre en retour.
    La photo fait partie de mes passions.
    Je suis encore plus comblé d’avoir réussi à vous photographier.
    Nous vous remercions d’avoir été pour nous
    Une deuxième maman, et nous avoir si bien éduqué…
     
    NB: A ce sujet j\’aimerai bien avoir de belles photos de nos villages. Donc ceux qui liront ce message pouvez-vous me dire où je pourrai en trouver ? Egalement n\’ayant pas de souvenir de mon village, si quelqu\’un peux m\’indiquer des écrits ou livre paru à ce sujet je suis intéressée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s