Irak :

Irak : Les chrétiens de Mossoul toujours victimes de violences

Chrétiens d’Irak : "Nous sommes en train de disparaître"

lundi 8 septembre 2008, Catherine Baumont.

Les violences contre les chrétiens d’Irak n’ont pas cessé pendant l’été. Les médias en parlent peu mais les chrétiens irakiens vivent toujours dans l’angoisse d’être enlevés, rançonnés, assassinés ou de périr dans un attentat à la bombe contre une de leurs églises.

Deux chrétiens ont été retrouvés morts en l’espace d’une semaine à Mossoul, dans le nord de l’Irak. Le corps criblé de balles de Tariq Al Katane, un médecin de 65 ans enlevé le 24 août, a été découvert mardi 2 septembre au soir, malgré une rançon de 13 000 € versée par sa famille. Sa dépouille, qui présentait des traces de coups, était criblée de balles au niveau de la tête et de la poitrine, d’après la police. Trois jours auparavant, le corps d’un autre chrétien enlevé avait également été retrouvé ; aucune précision n’a été donnée sur le versement éventuel d’une rançon.

En raison de ces violences, près des deux tiers des chrétiens auraient quitté la région de Mossoul, "dernier bastion urbain d’Al-Qaida", selon la police irakienne.

Mgr Georges Casmoussa, archevêque syriaque catholique de Mossoul, lors d’un passage à Paris fin juin dernier, interrogé sur l’insécurité, rapportait : "on ne peut pas parler d’aggravation. Dans certains quartiers de Bagdad, il y a moins de voitures piégées, de kidnappings, d’explosions. On voit davantage de monde dans les rues. En revanche, à Mossoul, le quotidien n’a pas changé".
A la protection américaine qui "représente un danger pour nous et parce que je n’y crois pas, je préfère la protection des irakiens musulmans qui vivent à nos côtés. Un occupant, quel qu’il soit doit finir par rentrer chez lui" déclarait l’archevêque de Mossoul.
"Les chrétiens n’en peuvent plus. Cela fait trop longtemps qu’ils vivent dans la peur, qu’ils subissent les attentats, les enlèvements, les assassinats, il faut absolument que toutes les puissances étrangères prennent conscience que nous sommes en train de disparaître" confiait-il encore.

Catherine Baumont, http://www.oeuvre-orient.fr

Publicités
Cet article a été publié dans BULLETIN D'INFORMATION. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s