Kirkuk

 

ROME, Mardi 28 avril 2009 (ZENIT.org) – La communauté chrétienne d’Irak est sous le choc après l’assassinat de trois de ses membres, dimanche à Kirkuk.

Susan Latif David et sa belle-mère, Muna Banna David, ont été tuées vers 19h00 après qu’un groupe d’hommes a fait irruption dans leur habitation, dans le quartier de Domeez. 

Presque au même moment, dans un autre quartier de la ville, Basil Shaba était tué dans une attaque du même genre. Son frère Thamir et son père Yousif ont été blessés au cours de l’assaut. 

Après les funérailles, célébrées dans la cathédrale de Kirkuk bondée de fidèles, Mgr Sako s’est entretenu avec l’association caritative catholique « Aide à l’Eglise en détresse » (AED) et a fait part « des larmes et de la tristesse » d’un peuple qui pleure trois « innocents bien-aimés ». 

Susan David, a-t-il expliqué, était mariée depuis à peine un an. Son mari est propriétaire d’un restaurant près de la cathédrale. Sa belle-mère et elle étaient toutes deux des catholiques chaldéennes. Alors que Basil Shaba, fiancé depuis peu, était un orthodoxe syriaque. 

« Nous pleurons tous, a déclaré l’archevêque de Kirkuk. Espérons seulement que le sang des martyrs portera un jour la paix et la stabilité ». 

Pour le moment personne n’a été arrêté, mais pour Mgr Sako il est évident qu’il s’agit de meurtres prémédités dont le mobile principal est « d’obliger les chrétiens à partir ». 

« Nous ne quitterons pas l’Irak, a-t-il déclaré. Notre mission est de rester ici. Nous voulons témoigner de nos valeurs chrétiennes. Même s’ils cherchent à nous tuer, nous resterons ». 

Les funérailles des victimes ont eu lieu en présence des autorités politiques de Kirkuk, comme le maire et les scheiks les plus importants, qui ont fermement condamné les faits. 

Pour Mgr Sako, les attaques pourraient être liées à l’incertitude qui entoure l’avenir politique de Kirkuk. Des discussions sont en effet en cours pour savoir si cette ville doit faire partie de la région semi-autonome kurde du nord de l’Irak, ou si elle doit être placée sous la juridiction de Bagdad.

Les délits de ce dimanche surviennent moins d’un mois après une série d’assassinats de chrétiens dans tout le pays. Le 31 mars dernier, un homme âgé de 71 ans, Sabah Aziz Solaiman, a été tué à Kirkuk lors d’une tentative de vol, et le lendemain, Nimroud Khodir Moshi a été assassiné à la sortie d’un restaurant de Bagdad, où deux religieuses ont également été tuées. A Mossoul, c’est un électricien qui a été tué, Abdul Aziz Elias Aziz. 

Face à cette situation, Mgr Sako a mis en garde contre un « vide » de sécurité après le retrait des troupes américaines du pays qui, à son avis, pourrait conduire à la « guerre civile » et à la « division de l’Irak », rapporte le communiqué d’AED envoyé à ZENIT.

 
Publicités
Cet article a été publié dans ACTU Assyro-chaldéenne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s