Irak : La faiblesse et la force des chrétiens est qu’ils n’ont pas d’armes

 
Interview de Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes et président de Pax Christi
 

ROME, Mardi 22 Septembre 2009 (ZENIT.org) – De retour de son voyage en Irak (10-17 septembre), dans le cadre de l’opération Pâques avec les chrétiens d’Irak, lancée en janvier 2008, Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes et président de Pax Christi, a appelé à ne pas oublier les chrétiens d’Irak.

Dans une interview publiée le 21 septembre sur le site de la Conférence des évêques de France, il a rappelé que les chrétiens ont « un rôle important à jouer pour construire un avenir de paix ».

Evoquant les « kidnappings, les enlèvements, les explosions de voiture, et les personnes tuées », Mgr Stenger a souligné combien les chrétiens irakiens « ont besoin de sécurité ».

«  Le rêve de beaucoup est de partir », a-t-il expliqué. « Beaucoup de chrétiens s’en vont, vers la Syrie, la Jordanie, les Etats-Unis, l’Allemagne, la France dans une moindre mesure ». « Certains cherchent à s’abriter derrière des forces politiques ». « D’autres s’investissent dans un travail de dialogue et de réconciliation ».

« L’Eglise en Irak insiste fortement pour que les chrétiens restent dans leur pays, car ils ont un rôle important à jouer pour construire un avenir de paix », a poursuivi le haut prélat français. « Ils peuvent être des acteurs de réconciliation et de dialogue entre les religions et entre les hommes ». « Si les religions parviennent à se concerter et à s’entendre, c’est un atout pour la paix ».

Pour l’évêque de Troyes et président de Pax Christi, « les évêques disent clairement que c’est rendre un mauvais service aux chrétiens que de favoriser leur départ ». « Si les chrétiens s’en vont, ce pays n’a plus d’avenir, il deviendra une poudrière permanente, un champ clos de violence ». « La faiblesse et la force des chrétiens est qu’ils n’ont pas d’armes pour se défendre », a-t-il ajouté. Leurs armes, ce sont « la paix, la réconciliation, l’amour, la tolérance ».

Pour aider les chrétiens d’Irak, « il faut par exemple favoriser la création de micro-entreprises », a souligné Mgr Stenger. « Ils ont aussi besoin de solidarité, de savoir que nous sommes à leurs côtés et que nous ne les oublions pas ».

Le président de Pax Christi a enfin invité les chrétiens de France à ne « pas les oublier ». « Nous avons découvert il y a un an que nos frères sont en souffrance et qu’ils ont besoin de prière et de solidarité ». « C’est très important pour eux que nous soyons revenus, c’est le signe que nous continuons à penser à eux et à être proche d’eux », a-t-il conclu.

Dans le cadre de l’Opération Pâques avec les chrétiens d’Irak, Mgr Stenger s’était rendu une première fois en Irak, à la rencontre des chrétiens, en février 2008. Lancée en janvier 2008 par Pax Christi France en partenariat avec Justice et Paix, la Fédération protestante de France, l’œuvre d’Orient et le réseau Chrétiens de la Méditerranée, le but de cette opération est de sensibiliser les chrétiens français à la situation des chrétiens d’Irak.

Publicités
Cet article a été publié dans ACTU Assyro-chaldéenne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s