Irak: Deux commerçants chrétiens abattus en 24 heures à Mossoul

 
MOSSOUL (Irak), 15 fév 2010 (AFP)

Deux commerçants chrétiens agés d’une quarantaine d’années ont été abattus par balles en 24 heures dans la ville septentrionale de Mossoul, où plusieurs meurtres ont déjà été commis contre des membres de cette communauté.

Un marchand de primeurs syriaque catholique, Mounir Fatoukhi, a été tué lundi à 18H30 (15H30 GMT) dans son magasin par des inconnus qui ont ouvert le feu à partir d’une voiture sur son magasin à Sahaba, un quartier dans l’ouest de la ville, qui est située à 350 km au nord de Bagdad, a indiqué la police.

Dimanche, c’est un marchand de kebbé chaldéen, un plat régional, Rayan Salem Elias, qui avait été abattu devant chez lui, dans l’est de Mossoul.

"La minorité chrétienne est devenue un enjeu dans les élections et cela se passe toujours ainsi avant les elections. Deux chrétiens ont été tués depuis l’ouverture de la campagne électorale" vendredi, a declaré Hazem Girgis, un diacre syriaque orthodoxe de l’église Saint-Ephrem du quartier Chourta, au centre de Mossoul.

"Nous sommes terrifiés. On nous tue pour vider Mossoul de sa principale composante et les forces de sécurité ne sont pas capables de nous offrir la securité", a-t-il ajouté.

Dans un rapport publié en novembre, l’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW) avait affirmé que les minorités, notamment chrétiennes, du nord de l’Irak étaient les victimes collatérales du conflit entre Arabes et Kurdes pour le contrôle de territoires disputés et devaient être protégées.

Les minorités visées par les attaques et les pressions sont les 550.000 chrétiens, les 220.000 yazidis (une secte accusée d’être adoratrice du diable) et les 60.000 chabaks (une minorité ethnique), ainsi que des minorités turkmènes et des kurdes kakaïs (une communauté réduite aux croyances syncrétiques)

Fin 2008, une campagne de meurtres et de violences ciblées a fait 40 morts parmi les chrétiens, entraînant le départ de Mossoul de plus de 12.000 d’entre eux. Les diverses communautés se rejettent la responsabilité de ces attaques.

Publicités
Cet article a été publié dans ACTU Assyro-chaldéenne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s