Irak : Douleur du pape après l’attentat contre des étudiants chrétiens

Irak : Douleur du pape après l’attentat contre des étudiants chrétiens

ROME, Mardi 4 mai 2010 (ZENIT.org) – Benoît XVI exprime sa douleur pour des violences qui ont à nouveau frappé la communauté chrétienne en Irak.

Dans un télégramme qu’il a fait parvenir par le cardinal secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone, et publié par Radio Vatican, le pape se dit « profondément attristé » par la tragique perte en vies humaines et pour les blessés causés par l’attentat de dimanche dernier.

Deux explosions ont frappé, trois kilomètres à l’est de Mossoul, ville qui se situe à 350 km au nord de Bagdad, un convoi de bus qui transportaient de nombreux étudiants et employés de Hamdaniya, la plus grande localité chrétienne du nord, à l’université de Mossoul.

Quatre jeunes ont perdu la vie, dans la double explosion, et 171 d’entre eux ont été blessés, certains très gravement, indique la même source.

Benoît XVI assure sa prière pour eux et pour leurs familles, et il exprime sa « proximité spirituelle aux communautés chrétiennes d’Irak ».

Le pape renouvelle son appel « à tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté pour qu’ils conservent solidement les voies de la paix, et rejettent tous les actes de violence qui ont causé tant de souffrance ».

Hamdaniya est une ville de 45.000 habitants, en grande majorité des syro-catholiques. C’est là que récemment a été érigée, pour « transmettre un message de paix et d’espérance aux martyrs » de la lutte entre arabes, kurdes, turkmènes, une statue du Christ rédempteur, modèle réduit de la statue qui surplombe Rio de Janeiro (cf. Zenit du 27 avril 2010) .

En février dernier, huit chrétiens ont été tués à Mossoul et dans ses environs. Après l’angélus du 28 février dernier, le pape avait lancé un appel aux autorités irakiennes leur demandant de tout faire pour assurer la protection des « minorités religieuses les plus vulnérables » : « Dans la phase politique délicate que l’Irak est en train de traverser, j’en appelle aux Autorités civiles pour qu’elles fassent tous les efforts possibles pour redonner la sécurité à la population et, en particulier, aux minorités religieuses les plus vulnérables ».

Le pape avait aussi invité les chrétiens à rester sur leur terre : « Je suis affectueusement proche des communautés chrétiennes de tout le pays, a déclaré le pape. Ne vous lassez pas d’être un ferment du bien de votre patrie, à laquelle vous appartenez pleinement depuis des siècles ! »

En 2008, des attaques systématiques contre les chrétiens avait fait 40 morts à Mossoul, dont l’archevêque Paulos Faraj Rahho. Depuis, des milliers de familles ont préféré l’exode ou l’exil.

L’archevêque avait été enlevé par des hommes armés à sa sortie de l’église, le 29 février 2008, alors qu’il rentrait chez lui en voiture. Deux gardes du corps et son chauffeur furent tués. Deux semaines plus tard, un message informait l’éparchie de la mort de l’archevêque et du lieu où se trouvait sa dépouille.

Anita S. Bourdin

 

Publicités
Cet article a été publié dans ACTU Assyro-chaldéenne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s