Syrie : 650 tablettes cuneiformes babyloniennes documentent 8.000 ans d’Histoire

Syrie : 650 tablettes cuneiformes babyloniennes documentent 8.000 ans d’Histoire

Les découvertes archéologiques à Tell Lilan situé à 120 km au nord de Hasaka ont montré l’importance historique de l’endroit remontant au début du 2ème millénaire avant JC. Le site en question est situé sur l’une des principales routes commerciales reliant la Cappadoce, Ashur et les principautés de l’Anatolie.

Les fouilles qui ont été menées dans divers secteurs du site depuis 1978 montrent que la région a été occupée pour la première fois au milieu du 6e millénaire avant JC et jusqu’à la fin des années 1800 avant JC.

Les expéditions ont mise au jour des poteries datant de la période de Halaf (6500-5500 avant JC) et de la période d’Obeïd (6500-3800 avant JC), en plus des jarres en forme de cloche datant de la période d’Uruk (4000-3100 BC). Ces fouilles ont permis la découverte d’une importante zone d’habitation datant de l’ère de Niniveh.

Le site couvre 15 hectares au cours de la première moitié du 3e millénaire avant J.-C., et plus tard a connu un essor soudain en termes de population et de développement (au milieu du 3e millénaire avant JC). À cette époque, un mur et un système de défense ont été construits pour protéger les zones d’habitation en pleine expansion; ainsi on passe d’un petit village à une ville qui couvre 90 hectares !

Un temple a été découvert dans la partie nord-est du site: des poterie, des tablettes et sceaux cylindriques portant des textes cunéiformes y ont été trouvé. Le château découverte dans la zone inférieure du site contenait 650 tablettes cunéiformes écrites en vieux dialecte babylonienne; on y retrouve des textes administratifs et économiques, des messages politiques et des traités qui éclairent sur l’évolution de la région après la chute de la ville de Mari (vers 1759 avant JC).

D’après les textes retrouvés à Tel Lilan et sur d’autres sites, la ville avait reçu le nom de Shubat Enlil, qui signifie « Maison d’Enlil » (Enlil étant un ancien dieu), par le roi assyrien Adad-Shamshi I. Avant cela, elle était connue sous le nom de Shekhna, et ce nom a été utilisé de nouveau après la mort de Shamshi-Adad I en 1776 avant JC. La ville fut détruite par le roi Samsu-iluna de Babylone en 1728, et est resté inoccupé depuis lors.

Publicités
Cet article, publié dans ACTU Assyro-chaldéenne, HISTOIRE, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s