Pakistan : chrétiens et musulmans unis contre le terrorisme

Pakistan : chrétiens et musulmans  unis contre le terrorisme

01/10/2013

Ils défilent par centaines autour de l’Eglise Saint-Patrick, à Karachi, pour témoigner leur soutien aux victimes  de l’attentat du 22 septembre

topicUne semaine après l’attentat qui a frappé la communauté protestante à la sortie du culte dominical de la All Saints Church de Peshawar, faisant au moins 85 morts et plus de 140 blessés, des centaines de chrétiens et de musulmans se sont donnés la main dimanche 29 septembre, pour former une chaîne humaine entourant l’église Saint-Patrick, cathédrale de l’archidiocèse catholique de Karachi.

Sous les pancartes « Une seule nation, un seul sang » ou « Plusieurs religions, un seul Dieu », les manifestants souhaitaient montrer que «  l’harmonie interreligieuse entre Pakistanais est possible», souligne une dépêche d’Eglises d’Asie qui fait état de la présence parmi les participants de personnes et personnalités issues de secteurs très variées de la société pakistanaise : politiciens, acteurs de cinéma, membres du clergé chiite, muftis sunnites, femmes et hommes, chrétiens et musulmans, sans omettre la présence de plusieurs hindous et sikhs.

« C’est le Pakistan dont je rêve : un clerc chiite, un pasteur protestant et un mufti sunnite, assis côte à côte sur les bancs de la cathédrale Saint-Patrick », s’étonne Mohammad Jibran Nasir, un des organisateurs de la chaine humaine, encore surpris du fait que ces responsables religieux, dans une ville pourtant connue pour la violence de ses affrontements entre chiites et sunnites, aient accepté de venir s’asseoir à l’intérieur de la cathédrale catholique de Karachi.

Aux participants de cette manifestation, le P. Sal Deigo, un des prêtres catholiques attachés au service de la cathédrale, a déclaré : « Nous sommes tous des enfants d’Adam et Eve. L’attaque contre l’église de Peshawar ne visait pas seulement les chrétiens ; elle était dirigée contre le pays tout entier. » Dans leurs réponses, le clerc chiite Agha Iftikhar Abid Naqvi et le mufti sunnite Faisal Japan Wala ont tous deux affirmé qu’il était nécessaire de promouvoir l’harmonie interreligieuse dans le pays.

Plus de détails sur le site d’Eglises d’Asie, l’agence d’information des missions étrangères de Paris.

I.C

Publicités
Cet article, publié dans Actualités et politique, Chretienté Info, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s