Les ambassades étrangères favorisent l’exil des chrétiens d’Orient, dénonce le patriarche de l’Église chaldéenne

Les ambassades étrangères favorisent l’exil des chrétiens d’Orient, dénonce le patriarche de l’Église chaldéenne

1_0_745675En Irak, les ambassades et les consulats étrangers favorisent l’octroi de visas d’asile aux chrétiens irakiens. Un phénomène dénoncé par le patriarche de l’Église chaldéenne Mgr Louis Raphaël Sako. L’octroi de visas d’asile aux chrétiens irakiens par les chancelleries occidentales met en danger l’équilibre, déjà fragile, des communautés chrétiennes du Moyen Orient selon lui.

Lors du synode des évêques catholiques irakiens réunis en conseil extraordinaire à Bagdad le 5 novembre dernier, Mgr Sako s’est élevé contre ce processus de « migration organisée ». Le patriarche chaldéen a proposé de consulter les autres Eglises et communautés chrétiennes présentes en Irak afin de répondre par des mesures concrètes et partagées à ce phénomène qui contribue à mettre en danger l’existence même des communautés de baptisés dans les différentes régions du Moyen-Orient.

Garder aussi ses biens et sa terre

L’émigration des chrétiens orientaux est un sujet constant de préoccupation pour les patriarches locaux, une inquiétude qui s’était manifestée notamment lors du synode sur le Moyen-Orient organisé à Rome en octobre 2010. La sixième proposition finale des pères synodaux invitait notamment les chrétiens à garder leurs terres et ne pas céder à la tentation de vendre leurs biens immobiliers.

On se souvient aussi du discours de Benoît XVI aux jeunes Libanais à Bkerké le 15 septembre 2012. Le Pape allemand les avaient alors invité à ne pas « goûter au miel amer de l’émigration », malgré les difficultés, chômage et précarité.

Pour l’Église, la présence des chrétiens d’Orient est vitale pour la région, elle qui remonte aux premiers apôtres. Une présence souhaitée aussi par de nombreux musulmans modérés, comme en témoignent les manifestations de soutien le 31 octobre dernier devant l’église Notre Dame du Salut à Bagdad, 3 ans après le sanglant attentat : des dizaines de musulmans irakiens, sunnites et chiites avaient allumé des cierges et brandit des banderoles appelant leurs compatriotes chrétiens à résister à la tentation de l’exil. (Avec Fides et Œuvre d’Orient)

(Photo : Mgr Louis Raphaël Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens)

Publicités
Cet article, publié dans ACTU Assyro-chaldéenne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s