Syrie : Les réfugiés plus démunis que la Sainte Famille dans la crèche

Syrie: Les réfugiés plus démunis que la Sainte Famille dans la crèche

« La Syrie en ce Noël ressemble le mieux à une crèche: étable ouverte sans porte, froide, démunie et si pauvre », confie l’archevêque maronite de Damas, Mgr Samir Nassar

12/12/2013
Avec ces centaines de milliers d’enfants réfugiés syriens traumatisés, isolés et privés d’éducation, c’est toute  une génération « d’innocents » qui risque d’être sacrifiée « si nous n’agissons pas rapidement », lançait du haut de la tribune de l’ONU le haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Antonio Guterres. C’était le 29 novembre dernier, alors qu’il présentait la première étude approfondie du HCR sur les enfants syriens depuis le début du conflit, en mars 2011.   Titre du rapport : « L’avenir de la Syrie : la crise des enfants réfugiés syriens ». Il décrit la profonde détresse psychologique des enfants survivants de la guerre, leur solitude, leurs traumatismes. Seulement un tiers des enfants vont à l’école. Plus de 1,1 million sont désormais des réfugiés.   Oui,  comme di Mgr Samir Nassar, l’archevêque maronite de Damas, « L’Enfant Jésus ne manque pas de compagnons en Syrie… ».   A quelques jours de Noël, au moment où les crèches se préparent à accueillir la venue du Seigneur, l’archevêque invite à centrer notre regard sur eux, à prier pour eux et pour tous les réfugiés syriens devant la crèche. Voici son texte :

LES REFUGIES DEVANT LA CRECHE.   La Syrie en ce Noël ressemble le mieux à une crèche: étable ouverte sans porte, froide, démunie et si pauvre.   L’Enfant Jésus ne manque pas de compagnons en Syrie. Des milliers d’enfants qui ont perdu leurs maisons vivent sous des tentes aussi pauvres que la Crèche de Bethlehem.   Jésus n’est plus seul dans sa misère. L’enfance syrienne abandonnée et marquée par les scènes de violences souhaitent même être à la place de Jésus qui a toujours ses parents qui l’entourent et le chérissent.   Ce sentiment d’amertume est bien visible dans les yeux des enfants syriens, leurs larmes et leur silence…   Certains envient l’Enfant Divin parce qu’il a trouvé cette étable pour naitre et s’abriter alors que certains de ces malheureux enfants syriens sont nés sous les bombes ou sur la route de l’exode.   Marie dans ses difficultés n’est plus seule; des malheureuses mamans moins chanceuses qui vivent dans l’extrême pauvreté et assument les responsabilités familiales seules sans leurs maris.   La précarité de la crèche de Bethlehem apporte une consolation à ces pauvres mamans écrasées par des problèmes insolubles et le désespoir.   La présence rassurante de Joseph auprès de la Sainte Famille est source de jalousie pour ces milliers de familles privées de papa, privation qui nourrit la peur, l’angoisse et l’inquiétude. Nos chômeurs envient Joseph menuisier qui épargne à sa famille le besoin.   Les bergers et leurs troupeaux voisinant la crèche, parlent beaucoup aux nombreux éleveurs syriens qui ont perdu 70% de leur cheptel dans cette guerre.   La vie nomade sur cette terre biblique qui remonte à Abraham et bien avant, disparaît brutalement avec ses vieilles coutumes d’hospitalité et sa culture traditionnelle.   Les chiens de ces bergers de Noël compatissent sur le sort des animaux domestiques en Syrie ravagés par la violence meurtrière ; ils errent dans les ruines et se nourrissent de cadavres. Le bruit infernal de la guerre étouffe le Gloria des anges …Cette symphonie de Noël pour la paix, cède devant la haine la division et l’atrocité cruelle…   Puissent les trois mages apporter à la Crèche de Syrie, les plus précieux cadeaux de Noël: Paix, Pardon et Réconciliation; afin que brille à nouveau l’ETOILE DE NOEL dans nos sombres nuits.

SEIGNEUR EXAUCE NOUS. Noël 2013.

+Samir NASSAR

Publicités
Cet article, publié dans Chretienté Info, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s