Irak : un cri d’alarme du patriarche Sako à la communauté internationale

Patriarche-Louis-Raphaël-SAKOIrak : un cri d’alarme du patriarche Sako à la communauté internationale

Dans un courrier titré « les chrétiens d’Irak affrontent une tragédie énorme » et adressé aujourd’hui au Pape François, aux Patriarches d’Orient, et aux Présidents des Conférences épiscopales, le patriarche chaldéen dénonce l’inaction de la Communauté internationale devant une situation de plus en plus dramatique.

Pour le Patriarche Louis Raphaël Sako, la solution se trouve « uniquement dans la main de la communauté internationale, surtout les super puissances ».

Il appelle à une prise de conscience, l’exigence d’actions réelles et la solidarité  « nous sommes devant une crise existentielle : le fait que nous soyons ou que nous ne soyons pas ».

« Nos chrétiens ont un besoin vital pour une aide humanitaire urgente »  soulignant qu’ils ont aussi besoin  d’une protection efficace et permanente.

Il demande à leurs  frères et sœurs partout dans le monde d’être  vraiment solidaires de leur détresse : « nous avons besoin de communion de cœur et de prières avec vos fidèles dans cette grande épreuve comme nous l’avons été avec la délégation des évêques de France ».

Courrier daté du 5 août 2014:

Le patriarche en a adressé une copie à l’Œuvre d’Orient, en voici de larges extraits :

A Sa Sainteté le Pape François,

A Leurs Béatitudes les Patriarches d’Orient,

A Leurs Excellences Les Présidents des conférences Épiscopales,

Les chrétiens de l’Irak affrontent une tragédie énorme

Les chrétiens de Mossoul (province Irakienne de Ninive), horrifiés, ont quitté la ville avec seulement leurs habits sur eux. Leurs églises ont été profanées; et le 2 août, une migration en masses, a eu lieu des villages de Telkef, Batnaya et Telleskuf, car en sachant que la petite ville de Sinjar à côté d’autres villes voisines sont tombées et 70 personnes ont été massacrées, c’est ce qui les a pris en panique. Hier, lundi 4 août EI a commencé à bombardé le village Telkef et une jeune chrétienne a été tuée.

Ceci étant dit, il est bien évident, qu’il n’a y pratiquement pas de collaboration entre le Gouvernement central et celui de la Région Kurde, et en surcroit le nouveau gouvernement n’est pas encore formé !

Quant à nos partis politiques, ils ont échoué à toute œuvre tangible, et ce pour des raisons devenues bien connues de tous, y compris de ces partis eux-mêmes.

Pour sa part l’Église, elle, se trouve toute seule, plus qu’en tout autre temps, ; néanmoins, il est fortement exigé de ses leaders de réagir, quand bien même il est trop tard, en exerçant la pression nécessaire sur la communauté internationale ainsi que sur ceux qui détiennent les décisions à prendre, en vue de solutions fondamentales à ces crimes scandaleux et à ces conspirations destructives, touchant surtout les citoyens désarmés. […]

[…]

Nous avons à revendiquer une opération politique de grande envergure et au niveau international. Il y a, en effet la nécessité d’une prise de conscience sur ce simple principe humain : l’exigence d’actions réelles et la solidarité, car nous sommes devant une crise d’existence, devant le fait « que nous soyons ou que nous ne soyons pas ».

Il s’agit de faire appel du fond du cœur en quête de solution se trouvant uniquement dans la main de la communauté internationale, surtout les super puissances. Nous nous adressons vivement à leurs consciences, afin de réviser leurs dispositions, et de réévaluer l’impact de la situation actuelle. Ces puissances sont en face d’une responsabilité humaine et morale. Car il n’est point raisonnable de recourir aux doubles mesures. Elles sont pressées de se libérer de leurs intérêts étroits, et de s’unir en vue d’une solution politique et pacifique qui mettrait fin à ces conflits. Ces puissances devraient exercer vigoureusement leur pression sur ceux qui soutiennent financièrement et entrainent militairement ces cliques, et ceci pour couper court aux sources de la violence et de la radicalisation.

En ce qui concerne les chrétiens d’Irak, en notre qualité pastorale envers eux, nous faisons appel à la communauté internationale : Nos chrétiens ont un besoin vital pour une aide humanitaire urgente, comme ils ont besoin d’une protection véridique efficace et de nature permanente, sensée les rassurer, pour qu’il n’y ait pas de terme à leur existence dont les origines sont profondément enracinées en Irak ; ceci concerne aussi les chrétiens dans les autres parties du Moyen-Orient qui est en train de s’enflammer et de se déchirer.

Aussi nous faisons appel à nos frères et sœurs partout dans le monde, qu’ils soient vraiment solidaires à notre détresse en ce temps d’épouvantable épreuve, de sorte qu’ils vivent avec nous ce sentiment solidaire de la même famille. Nous avons besoin de communion de cœur et de prière avec nos fidèles dans cette grande épreuve comme nous l’avons vécue durant la visite de la délégation des évêques de France présidée par Son Eminence le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon.

Nous restons à croire au dialogue, à l’échange et à la convivialité.

Que Dieu nous accorde la grâce et la possibilité de dépasser cette épreuve, et qu’Il enlève de tous les cœurs, toute haine et toute violence.

En Grande union de prière

+ Louis Raphael I Sako

Patriarche de Babylone des Chaldéens

Publicités
Cet article, publié dans ACTU Assyro-chaldéenne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s