Valérie Boyer : «Le génocide de 1915 ne s’est pas limité aux Arméniens»

Valérie Boyer : «Le génocide de 1915 ne s’est pas limité aux Arméniens»

XVM82b816de-d956-11e4-a833-1babf63bf62dINTERVIEW – Epinglée pour sa proposition de loi inspirée de Wikipédia, la députée UMP des Bouches-du-Rhône revient sur son texte qui vise à faire reconnaître le génocide assyro-chaldéen, aujourd’hui largement ignoré.

La proposition de loi sur la reconnaissance du génocide assyrien a été très largement médiatisée ces deux derniers jours. Mais son auteur, Valérie Boyer, regrette qu’elle n’ait pas été commentée «pour les bonnes raisons». Dénigré pour ses passages largement inspirés de Wikipédia, le texte aborde un sujet largement méconnu qui mériterait plus d’attention publique, estime la députée des Bouches-du-Rhône.

LE FIGARO – Que pensez-vous de la polémique déclenchée par votre proposition de loi, dont des pans entiers sont inspirés de l’encyclopédie en ligne Wikipédia?

VALERIE BOYER – Cette polémique est ridicule. Elle a été lancée par un assistant parlementaire du groupe écologiste, ce qui n’est pas étonnant ; En 2012, ils s’étaient déjà violemment opposés à ma proposition de loi pénalisant la négation des génocides, dont le génocide arménien. Pour revenir au génocide assyrien, il existe très peu de documents sur le sujet. Je me suis donc appuyée sur l’article de Wikipédia qui était le plus complet. Je ne suis pas agrégée en histoire des minorités d’Orient… Je ne vois donc pas où est le problème, d’autant plus que nous avons fait valider notre texte par plusieurs spécialistes du sujet.

Qu’est-ce que le génocide assyrien?

C’est le massacre de la population assyrienne par l’Empire ottoman à partir de 1915. Au même titre que les Arméniens, les Turcs ont exterminé toutes les autres communautés chrétiennes présentes dans cette région de l’ancienne Mésopotamie, aujourd’hui à cheval sur la Turquie et l’Iran. Il y avait des Assyriens, mais aussi des Chaldéens, des protestants et des orthodoxes. Les Assyro-chaldéens ont inventé un mot pour désigner ce massacre: «Sayfo», qui signifie «épée» en araméen. Ce génocide a provoqué l’exode massif de ces populations dans le Caucase, en Syrie, en Irak et dans le reste du monde. Leur fuite s’est poursuivie jusque dans les années 1970, car ils étaient réduits par les Turcs à un état de dhimmitude qui en faisait des sous-citoyens.

Pourquoi le génocide perpétré par l’Empire ottoman est-il seulement associé aux Arméniens?

Les survivants arméniens forment une communauté mieux organisée que les autres, ils ont la capacité d’entreprendre un vrai travail de mémoire. Ce n’est pas le cas des Assyro-chaldéens, pourtant massacrés au même moment et pour les mêmes motifs. C’est pourquoi il faudrait une loi qui reconnaisse officiellement leur martyr et qui en punisse la négation. C’est sur ce massacre que la Turquie moderne s’est constituée. On est dans un négationnisme d’Etat insupportable qui constitue un nouveau génocide contre la mémoire de ce peuple.

Cent ans plus tard, n’avez-vous pas l’impression que l’histoire se répète en Syrie et en Irak?

Bien sûr. Les Assyro-chaldéens qui ont fui les persécutions en 1915 sont les mêmes qui sont aujourd’hui chassés par Daech en Irak et en Syrie. Comme en 1915, les victimes sont chrétiennes et les bourreaux musulmans. Les motifs étaient laïcistes à l’époque, alors qu’ils sont islamistes aujourd’hui, mais la méthode reste exactement la même. Le plus alarmant, c’est que la négation de ce génocide en cours se fait sur notre propre sol. Il est extrêmement grave qu’une entreprise comme la RATP se serve de la laïcité comme prétexte pour censurer un appel aux dons pour les chrétiens d’Orient.

Pensez-vous que votre proposition de loi a une chance d’aboutir?

Elle peut très bien être examinée dans une niche parlementaire pour l’UMP, nous en avons plusieurs par an. C’est aussi une question de volonté politique. En avril 2012, le candidat Hollande avait promis au pied de la statue de Komitas [prêtre orthodoxe arménien vénéré dans son pays, NDLR] qu’il pénaliserait le négationnisme du génocide de 1915. Il ne tient qu’à lui de tenir son engagement.

Advertisements
Cet article, publié dans ACTU Assyro-chaldéenne, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s