Des manuscrits rares de Mossoul dévoilés à Paris

Des manuscrits rares de Mossoul dévoilés à Paris

expoPlusieurs documents irakiens sont présentés aux Archives nationales jusqu’au 24 août au cours de l’exposition Mésopotamie, carrefour des cultures, organisée dans le cadre du VIIIe centenaire de l’ordre dominicain.

Sauvés de justesse l’été dernier pour échapper aux destructions du groupe État islamique, quelques manuscrits irakiens sont exposés aux Archives nationales à Paris jusqu’au 24 août. L’exposition Mésopotamie, carrefour des cultures – Grandes Heures des manuscrits irakiens regroupe quelques pièces très rares en syriaque, araméen, arabe, dont beaucoup ont été collectées par les dominicains et d’autres conservées à la Bibliothèque nationale de France, à la bibliothèque du Vatican et à la bibliothèque du Saulchoir en France.

Cette exposition retrace l’histoire des missions et de l’implantation des frères dominicains dans la plaine de Mésopotamie (Irak), considérée «comme l’un des plus vieux foyers du monde chrétien», explique le conservateur Jacques Charles-Gaffiot. La deuxième partie de l’exposition est constituée par sept fac-similés de de manuscrits provenant de la bibliothèque dominicaine de Mossoul, déménagée en urgence l’été dernier lors de la prise de Mossoul et de Qaraqosh par les troupes de l’État islamique et l’exode massif de leur population chrétienne vers Erbil dans le Kurdistan voisin.

«Ces manuscrits sont en sécurité, cachés quelque part au Kurdistan», a indiqué le frère Najeeb, un Irakien, qui les a protégés et transportés. «Ce que nous essayons de faire, c’est de sauver le patrimoine que Daech essaie de détruire», a-t-il ajouté. «Au total, notre centre a numérisé quelque 8000 manuscrits sur disque dur, mais aujourd’hui la moitié d’entre eux – qui n’étaient pas conservés par les dominicains, n’existent plus», a-t-il ajouté.

L’inauguration de l’exposition Mésopotamie, carrefour des cultures – Grandes Heures des manuscrits irakiens fait cependant grincer des dents les membres de la CGT-Archives. Dans un communiqué, le syndicat a tenu à exprimer son «plus vif mécontentemet devant la remise en cause[…] des principes élémentaires fondant la laïcité». La venue du cardinal et archevêque de Paris, M. André Ving-Trois, cristallisant leur désapprobation, qui va jusqu’à pointer du doigt un «vernis culturel et humanitaire» de l’événement.

Les manuscrits sont pourtant bel et bien en danger. Le Centre Numérique des Manuscrits Orientaux a d’ailleurs tenu à le rappeler lundi 19 mai en lançant sa campagne «1 don pour 1 manuscrit immortel», espérant réunir d’ici la fin du mois 41.000 euros pour réaliser en fac-similés sept des plus précieux manuscrits irakiens de sa collection, sauvés l’été dernier à l’arrivée du groupe État islamique à Mossoul.

(http://www.lefigaro.fr/)

Publicités
Cet article, publié dans ACTU Assyro-chaldéenne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s